LA TETE D'OREAC

Publié le par Sophie

DIMANCHE 19 AVRIL

Il est 8h du matin. De gros flocons tombent sur la station, mais bientôt la neige cesse. Dire qu’il fait beau serait exagéré, mais la rando devient possible.

Nous partons à pied et empruntons le chemin en direction de Tournoux qui coupe les pistes. La station ferme à midi et les skieurs se font plutôt rares. Il est donc facile de traverser les pistes.


A Tournoux, nous pouvons observer deux Merles à plastron. Ils ne chantent pas mais se laissent facilement observer. Le chemin qui coupe à travers bois longe à présent une barre rocheuse munie d’une via ferrata. Deux grimpereaux des bois semblent ramper le long des troncs. Au loin un Pic noir tambourine.


Nous rejoignons le GR50 et pique-niquons sur une table le long du chemin. Un sitelle se perche au-dessus de nous ainsi que deux Mésanges boréales. Entre les plaques de neige, le sol est tapissé de crocus blancs et de crocus vernus.


 


 

 

 

Col de Pousterle

 

Crocus

 

Nous continuons notre chemin qui redescend vers une vallée et contourne la tête de d’Oréac. Deux Faucons crécerelles survolent la crête. Un Grand corbeau pousse son cri rauque.

La neige se fait plus rare et nous enlevons nos raquettes. Nous apercevons quelques marmottes autour du gîte de la Pousterie. Nous continuons à descendre et arrivons aux Clausas (1574m). Dans les prés les passereaux sont nombreux : mésanges boréales, mésanges huppées, mésanges noires, rouge-queue noir et un Traquet motteux mâle.



Gîte de la Pousterie

 

Mésange boréale


Nous quittons le GR et montons au Pré rouge (2006m) à travers des forêts où venturons et mésanges volent autour de nous. Les raquettes aux pieds nous gagnons la tête d’Oréac (2088m) qui surplombe le plateau et redescendons à la station en passant par le lac de Hermes.

 

 

 

Le lac de Hermes

Publié dans Alpes

Commenter cet article

Kiki 25/04/2009 20:25

Superbe rando incroyable au mois d'avril, bonne soirée