LA SAINTE VICTOIRE

Publié le par Sophie & Julien

DIMANCHE 22 FEVRIER


Nous partons du parking du Pont de l'Anchois et prenons le chemin montant au Prieuré. Dans la vallée, aux alentours du refuge Cézane, nous écoutons de nombreux passereaux : serins, rougegorges, merles noirs, pinsons des arbres... Nous apercevons un Monticole bleu mâle se percher sur les rochers.
Nous commençons l'ascension de la montagne qui découvre petit à petit une jolie vue sur le lac de Bimont. Au loin le Mont Ventoux et les Alples.
Le Prieuré est survolé par deux Grands Corbeaux. Le mâle se livre à sa parde nuptiale et festone pour charmer sa belle. Sur les parois nous surprenons un petit Tichodrome échelette.

Le Prieuré et le lac du Bimont

Nous continuons notre chemin et suivons le GR9 le long des crêtes. Le vent est assez fort et très froid ! Les passereaux se font rares, et se regroupent dans les creux à l'abri du vent. Nous pouvons observer outre les Pinsons des arbres, des Bruants fous, deux Venturons montagnards ainsi qu'un Monticole bleu. Dans les falaises, un groupe d'une vingtaine de Craves à bec rouge est en quête de nourriture.


Nous finissons par emprunter un chemin escarpé descendant dans les falaises pour rejoindre le sentier qui longe les falaises en contre-bas. La descente est périlleuse ! Quelques hirondelles de rocher nous accompagnent dans notre périple. Nous finissons par regagner le sentier et arrivons bientôt au refuge de Baudino.
Il ne nous reste plus qu'à suivre le sentier jusqu'à la voiture au milieu des chants des roitelets et des cris des fauvettes mélanocéphales.

Publié dans Bouches du Rhône

Commenter cet article

Obsylvia 04/03/2009 11:58

certainement la plus belle montagne du monde (en toute modestie pour un Aixois d'origine !)...
c'est vrai que c'est la saison des craves, accenteurs et tichodrome... Avec beaucoup de chance il peut y avoir un merle à plastron ou quelques niverolles qui trainent...
Amitiés

Marek 02/03/2009 12:30

Ca me rapelle que des bons souvenirs la Sainte Victoire. Par contre, qu'est-ce que j'en avais sué pour la gravir ! Très bonne ambiance avec l'hirondelle des rochers qui rase les têtes, j'avais cherché l'Aigle de Bonelli en vain...