LA ROCHELLE ET MOEZE

Publié le par Sophie & Julien

JEUDI 10 AVRIL
Il pleut toujours... Nous nous rendons à la Rochelle pour visiter la ville.
Nous commençons par le museum dont la collection est vraiment admirable et très bien présentée. On aurait pu y passer la journée ! Mais il y a de nombreuses autres choses à visiter. Nous y passons la matinée. Seule petite déception pour moi, mais qui est un soulagement pour Julien : la collection de fossiles est fermée au public, rénovation oblige... (pour ceux qui ne le savent pas, je me suis passionnée un temps pour le géologie).
Petit tour dans la vieille ville puis repas dans un resto le long du port. Au menu : mouclade et raie au câpres.
Nous continuons la visite par la tour St-Nicolas. Nous sommes seuls, ce qui rend la découverte agréable.
Pour terminer : l'aquarium. Ici on est loin d'être seul... Les enfants courent partout à la recherche de Némo, on se bouscule, on prend des photos avec flasch malgré les interdictions, bref, un peu l'état de nature. Pour voir trois girelles dans un aquarium qui cherche à imiter le mouvement des vagues... Nous faisons un tour éclair et ressortons rapidement...

Il n'est pas trop tard. Nous avons le temps de retourner à Moëze !
Nous reprenons le sentier des polders. De l'observatoire nous pouvons voir sensiblement les mêmes espèces que la veille. Le faucon n'est plus là mais c'est au tour d'un busard cendré mâle de chasser sur la réserve. Il commence à pleuvoir assez fort. A l'approche d'un rapace, un groupe important de courlis s'élève. Certains se posent dans le champ de vision : courlis cendré.
Nous quittons le sentier. Au loin le chant d'un coucou gris, nous décidons de partir à sa recherche. Nous avons de la chance, le chant provient d'un bosquet d'arbres à proximité de la route qui mène à la ferme des Tannes. Nous nous postons au bord de cette route où l'on ne risque pas d'être dérangé par les voitures... Nous scrutons la cime des arbres. Deux huppes fasciées passent devant les arbres. Nous finissons par tomber sur le coucou, au sommet d'un arbre mort. Il pousse son cri de façon régulière. Une des deux huppes vient se poser sur une branche en dessous de lui, se met aussi à chanter. C'est alors à tour de rôle que nous pouvons les écouter. Nous les laissons à leur compétition de "hou hou"  et  prenons la route en voiture. des bruands proyers se postent sur la végétation pour chanter eux aussi. Nous surprenons un héron pourpré. Nous allons jusqu'au bout de la route qui donne sur un canal où nous observons des phragmites des joncs.
La nuit nous surprend mais nous ne voulons pas encore rentrer. Cap vers Brouage, petit village fortifié. Nous avons eu là une très bonne idée car une chevêche d'Athéna était posée sur la muraille ! Nous descendons dans la voiture pour faire quelques pas, nous entendons deux chouettes se répondre. Cette fois-ci, il est vraiment temps de rentrer !

Espèces observées : Grand cormoran, aigrette garzette, héron cendré, héron pourpré, cigogne blanche, spatule (1), cygne tuberculé, tadorne de Belon, colvert, pilet, siffleur, souchet, sarcelle d'hiver, milan noir, busard des roseaux, busard cendré, faucon crécerelle, avocette, échasse, vanneau huppé, courlis cendré, courlis corlieu, bécasseau variable, chevalier gambette, chevalier guignette (2), goéland leucophée, chevêche d'Athéna, huppe fasciée (2), coucou gris (1), alouette des champs, hirondelle rustique, hirondelle de rivage, bergeronnette grise, bergeronnette printanière, tarier pâtre, fauvette grisette, bruand proyer, phragmite des joncs.

Publié dans Charente maritime

Commenter cet article