L'ILE D'OLERON

Publié le par Sophie & Julien

DIMANCHE 6 AVRIL
Gorgebleue à miroir

Le soleil est au beau fixe. Nous décidons d'en profiter pour nous rendre à l'île d'Oléron. Sur la route qui nous y mène, nous croisons de nombreux nids de cigogne blanche.
Nous franchissons le pont puis tournons à gauche pour arriver au château d'Oléron. Visite du fort. Il est tôt et nous sommes les seuls dans le parc. Une perdrix rouge marche le long de la muraille. Un couple de faucon crécerelle pourchasse les choucas des tours.
Du haut des remparts, nous pouvons voir la mer se retirer pour laisser place à la vase. Ici aussi les limis sont nombreux : pluvier argenté, tournepierre, bécasseau variable.
Après avoir fait le marché, nous reprenons la route des huîtres jusqu'aux prés salés près de Bellevue. Nous pique-niquons en observant le gorgebleue à miroir chanter perché au milieu des salicornes. De temps en temps, une alouette des champs s'envole et chante en survolant la prairie. Un busard des roseaux passe au loin.
Nous longeons la plage vers Boyardville. Une huppe fasciée décolle à notre arrivée.  Un traquet motteux se perche sur un mur.
En voiture et direction Boyardville où nous prenons le bâteau pour faire le tour des îles. Nous passons tout près du fort Boyard. Il fait très froid, le ciel est sombre. Nous avons eu la bonne idée de nous mettre à l'extérieur et profitons pleinement de l'océan ! Le bâteau tangue et quelques belles vagues viennent nous asperger... Mais ce n'est pas sans récompense que nous affrontons les périples de la mer : un grand labbe passe assez près pour que l'on puisse l'identifier.
De retour au port, pause dans un café pour déguster une crêpe devant un chocolat chaud.
Dernière étape de notre balade : le fort de Chassiron. Nous montons au sommet d'où nous avons une vue magnifique sur l'île. La mer est désormais montante. Nous longeons la côte jusqu'à un reposoir de laridés : mouette mélanocéphale, goéland leucophée, goéland argenté, goéland brun,  sterne caugek (3). Des limis sont aussi présents : tournepierre, pluvier argenté (dont un mâle en plumage nuptial).
Le soleil se couche et nous retraversons l'île de nuit.

Espèces observées : bécasseau variable, tournepierre à collier, pluvier argenté, perdrix rouge, faucon crécerelle, pigeon ramier, rougequeue noir, alouette des champs, gorgebleue à miroir, busard des roseaux, chardonneret élégant, huppe fasciée, merle noir, étourneau sansonnet, aigrette garzette, bergeronnette printanière, grand cormoran, grand labbe, sterne caugek, goéland brun, goéland marin, goéland argenté, goéland leucophée, mouette mélanocéphale.






Publié dans Charente maritime

Commenter cet article