MARTINIQUE : Balata et la trace des caps

Publié le par Sophie & Julien

28 AVRIL
LES JARDINS DE BALATA
20070428-9-21.JPG20070428-9-127.JPGCe lieu est vraiment magnifique. Que dire de plus ? Une grande richesse végétale dans un cadre splendide. Ci-contre, une fleur de bananes d'ornement.Nous nous promenons au milieu des anthurium et des alpinia. Sous un nénuphar : deux crapauds buffles essayent de se dissimuler. Les colibris madères, reconnaissables à leur gorge rouge, viennent se nourrir dans les balisiers. Ils sont ici très nombreux. Deux mangeoires sont installées à leur intention à l'entrée du jardin,  aussi est-il assez aisé de les observer  ici. Mais ils ne sont pas les seuls à profiter de l'aubaine : les sucriers à ventre-jaune.
20070428-9-154-copie-2.JPGNous avons presque fini notre tour et jouissons encore du spectacle offert par les roses de porcelaines quand un oriole de la Martinique vient de percher sur une de ses fleurs. Quel tableau !
20070428-9-175-copie-1.JPG
Nous quittons les jardins et prenons la voiture pour des paysages bien différents :
LA TRACE DES CAPS
20070428-9-271.JPG20070428-9-289.JPG
Nous nous arrêtons à la plage des Salines et empruntons le sentier qui se dirige vers les Savanes Pétrifiées. Nous traversons tout d'abord une forêt de mancenilliers, des arbres toxiques. Nous dépassons la table du diable et arrivons dans la savane. Des blocs rocheux surgissent de la mer. Sur l'un d'eux, nous pouvons observer une colonie de noddi niais ou noddi brun nichant. Le vent est assez fort. Les falaises sont hautes. Quel contraste avec les douces anses de la trace du nord ! Nous retournons sur nos pas.
Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons pour phototgraphier une grande aigrette accompagnés de hérons garde-boeufs.











Publié dans Martinique

Commenter cet article